Blog

Que retenir de XMLPrague 2020 ?

Comme tous les ans, j’ai raté la Saint Valentin ! J’étais à Prague pour XMLPrague, la conférence sur les sujets Web et les langages de markup.

Sans faire le détail de tous les talks, j’aimerai simplement vous en citer quelques-uns qui étaient soit des présentations techniques innovantes, soit des annonces, soit des parties de franches rigolades !

Rachel Andrew : Refactoring the way we talk about CSS

Rachel Andrew fait partie du W3C Working Group autour de CSS. Elle nous présentait la nouvelle façon dont elle parle de CSS dans les formations qu’elle dispense. Principalement orientées autour des modèles plutôt qu’autour de la syntaxe, elle obtient une meilleure compréhension auprès de ses stagiaires. Et ses explications m’ont enfin permis de comprendre plein de choses sur les orientations !

Tony Graham: Loose-Leaf formatting with CSS

Ce sujet parait simple, mais est extrêmement compliqué. Vous publiez un classeur avec des feuilles. Plusieurs milliers de feuilles. A plusieurs milliers de clients. Et 6 fois par ans, vous devez envoyer à vos clients des mises à jour, de façons à ce que cela vous coûte le moins cher possible. Donc, imprimer le moins de feuilles possibles, envoyer des enveloppes les plus fines possibles, etc…

Tout ça avec CSS, puisque il y a une tendance à abandonner XSL-FO au profit de CSS-Print.

C’est un sujet que j’avais abordé chez un client, qui vend sa documentation de base sous la forme de classeurs, et qui la met à jour avec des feuillets de différentes couleurs. Ca m’a rappelé d’excellents souvenirs, et les stratégies présentées sont tout à fait innovantes.

Abel Braaksma : Powerfull XSLT 3.0 patterns

Vous avez déjà assisté aux quizz de Jean-Michel Doudoux sur 50 nuances de Java ? La même avec XSLT ! 50 nuances de pattern matching avec XSLT 3.0.

J’ai découvert plein de nouveaux moyens d’écrire des patterns plus précis, plus concis, et presque plus lisibles. On a aussi découvert que les implémentations de XSLT 3.0 ne supportaient pas tous les patterns qui étaient légaux au sens de la spécification ; il faut reconnaître aussi que même si c’est légal, c’est pas très compréhensible !

Par exemple :

<xsl:template match="(/)/(root | start)/(/)/comment()">...

Michael Kay : Proposal for XSLT 4.0

Michael Kay n’est pas fatigué, loin de là. Il a présenté de possibles évolutions de XSLT 3.0 qui permettraient principalement de gagner en confort d’écriture, et de permettre une plus large adoption des High Order Functions. Personnellement, je suis très intéressé par le regroupement des templates dans la déclaration des modes ; cela permettrait de gagner en lisibilité.

Hans-Jurgen Rennau: GreenFox, a schema language for validating filesystems

Suite de FoxPath de l’année dernière, Hans-Jurgen Rennau présentait cette fois un langage de validation destiné à valider un filesystem (ou une partie). Si l’intérêt n’est pas tout de suite évident, ce qui m’a plu, c’est que lorsqu’on déploie une application sur un serveur ou une machine, on peut déployer une grammaire permettant de vérifier qu’on a pas oublié de fichiers, que les répertoires ont le bon nom, et qu’un éventuel fichier XML dans l’arborescence vérifie bien les contraintes définies.

Bien qu’il n’y ait rien de très nouveau, avoir un langage abstrait pour décrire ces contraintes est intéressant, et permet d’uniformiser les méthodes de déploiement ; mais il y a certainement plein d’autres usages à cela.

Geert Bohmans & Ari Nordström : What we’ve lost in fire

LP/Olivier Arandel

LP/Olivier Arandel

Comment dire : le talk commence sur une photo de Notre Dame en feu. Les français sont…  pas très à l’aise ! Mais rapidement, on se détend ! Geert et Ari sont devenus vieux et grincheux – Grumpy Old Men, et nous racontent leurs mésaventures sur différents projets. Des choses rigolotes, qu’on a vécu ou pas, comme des stand up meeting de 90 minutes, des clients qui acceptent votre livraison après six mois de travail et qui vous disent qu’ils ne l’utiliseront jamais…

On a bien rigolé ! Et leur stickers <GML/> sont juste tops ! Mais peu ont filtré…

Norman Walsh: XProc Ready or not ?

Le sujet le plus important pour moi cette année, car il couronne trois années de travail du W3C Community Group : XProc 3.0 est – presque – disponible.

Les spécifications sont en Last Draft Call, il y a deux implémentations, dont une très proche d’être strictement conforme et qui sera disponible en bêta d’ici fin février 2020, un livre sera en vente d’ici fin mars 2020. Bref, tout ce qu’il faut pour écrire des pipelines.

On a vu deux pipelines complexes en état de fonctionnement, dont celui qui permet de transformer du DocBook en PDF ou ePub, réécrits en XProc 3.0.

Ce qui me motive à réécrire l’un de nos traitements de publication en XProc 3.0 d’ici pas longtemps !

Et le reste ?

Comme toujours, XML Prague se déroule dans une ambiance très chaleureuse, le prix de la bière à Prague y ayant certainement un rôle important. On y retrouve les amis avec qui on partage sur plein de sujets, on tisse de nouvelles relations, on obtient des infos, des bêtas, ou des choses privées qu’on aurait pas eu autrement, comme des réductions pour des livres à sortir ou des conférences à venir !

See you next year at #xmlprague !

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet