Insert your widgets from Appearance->Widget

Blog

De retour d’ESUG 2014

Salle de dîner de Saint John's collegeLes conférences ESUG, le rendez-vous incontournable des Smalltalkers de tous horizons, se sont terminées vendredi dernier.
Cette année l’événement se déroulait à Cambridge et réunissait pour l’occasion plus de 100 personnes.

C’est évidemment peu lorsqu’on compare avec des événements type Devoxx mais pour mon langage fétiche dont on m’annonce la mort prochaine depuis près de 20 ans je trouve ça plutôt encourageant de voir que le nombre de participants se maintient d’année en année.

J’ai coutume de dire que l’informatique est un métier génial dans lequel on peut croiser des dinosaures (au sens noble du terme bien sûr, c’est-à-dire des gens qui ont connu la préhistoire de l’informatique).


Il y a avait quelques spécimens dignes des meilleures productions hollywoodiennes :
Eliot Miranda : l’architecte de pas moins de 5 machines virtuelles Smalltalk
Dan Ingalls : un des inventeurs de Smalltalk
Trygve Reenskaug : l’auteur du pattern MVC (le vrai d’origine de 1979, pas son adaptation récente au web que les jeunes développeurs associent aux Servlet/JSP et situent vers 2000)
Evelyn Van Orden : celle qui a rendu possible la commercialisation de Smalltalk (qui serait probablement resté un projet de labo autrement).

L’enthousiasme était palpable et les sujets présentés nombreux et variés.
Pour avoir un aperçu, visitez la page du planning des conférences (mieux vaut visualiser chaque jour pour y voir quelque chose)

Nous avons évidemment eu les présentations des nouveautés pour chacune des implémentations importantes du langage. J’ai retenu en particulier les travaux de Cincom sur VisualWorks pour établir un nouveau moteur web « moderne » incluant notamment un meilleur support de JavaScript (il devient ainsi possible de coder directement en JavaScript dans les browsers standards de l’environnement). De gros efforts sont fait aussi pour offrir de nouveaux composants riches dont un nouvel éditeur de document.

Mais évidemment les grosses nouveautés se situent plutôt autours de Pharo, l’implémentation libre et industrielle de Smalltalk. Énormément de travaux sont en cours pour offrir une machine virtuelle plus performante, pour améliorer l’environnement lui-même et concurrencer directement les implémentations commerciales.

Smalltalk c’est à la fois le langage des expérimentations et de la recherche avec des portages sur Raspberry Pi, la programmation de robots de manière graphique avec Phratch (le portage de Scratch sur Pharo), SqueakJS montrant la faisabilité de faire tourner Squeak dans un browser ou l’affichage de diagrammes de Voronoï avec Roassal le moteur de visualisation époustouflant).
Mais Smalltalk c’est aussi le langage de projets industriels comme dans VASERControl utilisé pour de la domotique, la gestion de compétitions d’escrime avec de l’affichage sur des écrans de 160 pouces ou de l’analyse de système complexe avec Moose).
Comme le disent les gens de Cincom, « il y a du changement devant » mais manifestement il y en a de tous les cotés.

En ce qui me concerne, j’ai manqué plusieurs présentations (c’est le problème lorsque plusieurs présentations ont lieu en parallèle) et j’attend avec impatience les vidéos qui commencent à arriver sur youtube. En attendant, la plupart des slides sont déjà en ligne à http://esug.org/data/ESUG2014/.

Mais j’ai surtout eu l’occasion d’avoir des échanges très intéressants pendant les pauses cafés.
J’ai ainsi enfin eu une présentation de Moose et de Human Assessment (http://www.humane-assessment.com/) par Tudor Girba.
J’ai pu participer à un tutorial sur Glorp, l’équivalent de JPA dans le monde Smalltalk.
J’ai enfin appris à développer un écran avec Pharo et produire des pdf avec Visualworks.

Tout ça sans compter les petits instants magiques comme avec le « social event » au Saint John’s college pendant lequel on pouvait facilement s’imaginer à Poudlard.

Jean-Francois Lefevre

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet