Insert your widgets from Appearance->Widget

Blog

Un piège inévitable aux 12 heures de Sebring pour Olivier Lombard

L’encourageante prestation de l’équipe Signatech-Nissan a malheureusement tourné court sitôt le premier quart de course consommé. Le sort a voulu qu’Olivier Lombard soit au volant de l’Oreca 03 #23, lorsqu’une vicieuse plaque d’huile a engendré plusieurs sorties de piste.

Franck Mailleux, logiquement désigné pour prendre le départ, avait parfaitement exploité sa 4e place initiale de la catégorie LMP2 dans la cohue des premiers tours. Lors d’une première neutralisation après seulement quinze minutes, l’Oreca-Signatech pointait au 3e rang. Bouclant ses deux relais consécutifs sur un rythme aussi performant que régulier, Franck rentrait ravitailler pour la deuxième fois à l’issue de son 47e tour, toujours en 3e position.

Olivier Lombard, lancé dans son premier relais, était pointé 14e au classement général, et 4e de la catégorie après une dizaine de tours. S’il était très vigilant pour éviter les aléas du trafic, son rythme soutenu lui permettait de dépasser la Morgan #24, puis la HPD #44, et d’occuper la 2e place LMP2 derrière la HPD #95 mais aussi la première des voitures concourant pour le championnat WEC. Après un ravitaillement puis une période sous “safety car“, Olivier était revenu à 13“ du leader au 80e tour. Hélas, il n’a pu aller au bout de ce second relais consécutif : au 86e tour, soit après un peu plus de 3 heures de course, il s’est fait piéger par un traitre dépôt d’huile lors d’un freinage. Parti en tête-a-queue dans l’herbe. Olivier s’apprêtait à repartir lorsque la Ferrari #59, en perdition à son tour, venait percuter violemment l’Oreca-Signatech à l’avant-gauche, l’expédiant dans un mur de protection. Une Porsche l’évitait alors de justesse, ce qui aurait pu aggraver encore les dégâts. Ceux-ci étaient hélas déjà trop importants pour qu’Olivier puisse ramener la voiture au stand, et que l’équipe puisse espérer repartir après réparation, la coque étant endommagée.

Légitimement déçus, Olivier et toute l’équipe Signatech-Nissan ont consacré le reste de la course à d’utiles observations, tout en étant déjà tournés vers la préparation du prochain rendez-vous de Spa-Francorchamps (5-6 mai).

Keep strong champion !

Vous pouvez retrouver Olivier Lombard :

–      Sur son compte Twitter – @OLombardPilote

–      Sur sa page Facebook – Olivier Lombard / Pilote

Jean-Louis Rousselin

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet