Insert your widgets from Appearance->Widget

Blog

Devoxx 2017 – MQTT, LE protocole IoT – Interview de Sylvain Maucourt

Interview de Sylvain Maucourt, speaker lors d’un quickie au Devoxx 2017 nous parle du protocole MQTT et de l’IoT (Internet of Things – L’internet des objets).

Internet of Things

IoT – Internet of Things

 

Salut Sylvain,

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Bonjour, je suis Sylvain Maucourt. Actuellement leader technique sur la conception d’une plateforme IoT, j’ai passé de nombreuses années en temps qu’ingénieur dans le monde de la géolocalisation. Une incursion dans l’univers d’Android dès 2010 m’a ouvert les yeux sur une autre manière de voir l’informatique. Toujours très intéressé par les nouvelles technologies, je suis naturellement attiré par les petits gadgets que nous nommons « Internet des Objets ».

Première présentation au Devoxx, comment s’est déroulée ton inscription ?

Devoxx c’est une longue histoire d’amour, j’ai eu la chance de participer plusieurs fois. L’année dernière un ami a présenté un sujet et je me suis dit .. « en fait, j’ai aussi des choses à raconter ». Au lendemain du Devoxx 2016, je me suis retrouvé avec des amis et nous avons partagé tous les sujets que nous pourrions réaliser. Et au bout de quelques semaines nous avions déjà nos sujets…

Ensuite, commence l’attente de l’ouverture du CFP (ndlr: Call For Paper)… (twitter est ton ami). Et là, au feeling, j’ai proposé 3 sujets (pour augmenter les chances et limiter les risques, j’ai visé des Tools in Action ou Quickies).

Quelles étaient tes motivations à présenter un sujet au Devoxx, et pourquoi MQTT et l’IoT en particulier ?

La motivation première ? – En tant que Speaker, la place est offerte. Parallèlement, je découvrais les joies de l’IoT en domotisant ma maison, et je me suis rendu compte que ces sujets n’étaient pas représenté à Devoxx. Ayant passé plusieurs mois sur le sujet je l’ai naturellement proposé. J’ai aussi proposé un autre sujet, sur un outil que j’ai découvert dans le cadre de mon travail « fastlane ». Cet outils permet le continuous delivery dans l’univers du mobile.

Qu’as-tu pensé du format de la présentation (Quickie) ? Quels ont été les retours, si tu en as eu ?

Je connaissais bien le format avant de m’y retrouver. Le quickie est un format où l’on doit survoler un sujet sans pouvoir s’y attarder et combler le temps de la digestion… Mais j’ai été surpris par l’affluence ! Le sujet a vraiment intéressé et j’ai eu un feedback positif. Malheureusement, je n’ai fait qu’effleurer le sujet initial…

Ton sentiment personnel en tant que conférencier ? Le referas-tu ? Et dans-ce cas que ferais-tu différemment, un autre format ?

Très content de l’avoir fait. C’est un moyen de sortir de sa zone de confort (être “attendee”) et passer de l’autre côté du pupitre. Le refaire ? Si je trouve un sujet qui en vaut la peine. Le niveau « Université » ressemble à un marathon, et je n’en suis qu’à réaliser des 10km.

Parlons un peu plus de l’IoT et de MQTT:

Comment définirais-tu l’IoT (au delà du nom) ? Et pourquoi MQTT ?

Vaste question. Me concernant l’IoT, va au-delà de son bracelet connecté ou d’une webcam visible depuis Internet. Il s’agit d’un mouvement que je mets au même niveau qu’ Internet, il y’a maintenant 20 ans. Nous ne savons pas sur quoi cela peut aboutir, mais nous sommes intimement convaincu que l’impact de l’IoT sur le monde changera la donne.

L’Internet des Objets, c’est une route intelligente qui permettrait d’informer les automobilistes de l’état de la chaussée. D’une voiture remontant en temps réelle une défaillance qu’il faudra prendre en compte dans les prochains jours. D’une usine qui adapte sa production en fonction de la géolocalisation de la matière première, etc. C’est la revanche de l’industrie sur le monde dématérialisé (qui contrôle les routes ? Qui construit les villes ?)

MQTT est un protocole qui m’a séduit par sa simplicité. Il adresse à un large panel d’appareils, et le fait de pouvoir l’exploiter depuis les smartphones a été le facteur différenciant. Aujourd’hui, ce protocole est devenu un standard IoT (via OASIS) et tous les grands acteurs IoT le proposent.

En as-tu un usage professionnel ? Quels en sont les usages possibles (mobile, domotique etc.) ?

J’ai d’abord utilisé le protocole MQTT pour mes besoins personnels. Via un Raspberry, je récupère différentes températures ainsi que la consommation électrique de mon habitation. Fort de cette expérience, j’ai pu mettre en place le protocole MQTT dans un projet professionnel où l’objectif était de permettre de partager des positions en temps réels depuis des smartphones. Avant l’utilisation de MQTT, nous avions testé différentes manières d’y parvenir, mais l’utilisation d’un broker MQTT nous a permis de nous focaliser sur le métier tout en apportant des mécanismes robustes concernant la diffusion et la qualité de service.

Aujourd’hui, j’entame un second projet professionnel où MQTT sera mis à l’honneur afin de relier plus d’un million d’appareil avec notre plateforme.

Qu’as-tu présenté durant ton quickie sur MQTT et l’IoT ?

Les grandes lignes caractérisant le protocole MQTT. En 15 min il est difficile de faire plus.

Le protocole MQTT s’articule autour de 3 grands principes :

  • les topics (autoroute de l’information)
  • Le pub/sub (tout le monde publie, tout le monde souscrit)
  • La QoS (la qualité de service est native dans le protocole)

 

Quelle en est ta vision ? Quel avenir à court terme ? A long terme ?

Le protocole est là pour durer. Il a maintenant 17 ans, et est en version 3.1.1. Aujourd’hui la version 5 est en cours de réalisation (la 4 n’a pas vu le jour). Mais à terme, d’autres protocoles vont émerger, CoAP, HTTP2 etc. Et sont aussi à garder en tête. La puissance des appareils augmentant, ceux-ci vont commencer à générer énormément de data. La sécurité est un sujet très chaud et il n’est pas surprenant d’entendre parler de Blockchain quand on aborde une solution pour y remédier.

IBM travaille beaucoup sur le sujet et propose différentes approches. Entre autre, avec Watson (NDLR: programme informatique d’intelligence artificielle conçu dans le but de répondre à des questions formulées en langage naturel)… Ainsi que la faculté de diffuser à terme QUE les données importantes et éviter le « bruit ». D’ailleurs, MQTT est une co-propriété d’IBM.

 

Si je souhaite me frotter à l’IoT en utilisant le protocole MQTT, par où me conseillerais-tu de commencer ? Quels outils (logiciels et matériels) me recommandes-tu ?

Mosquitto est un broker très léger, fiable et est la référence. Il permettra d’avoir un broker clé en main. Avec mosquitto-clients, il est possible de faire très vite des publications et des souscriptions. Puis ensuite python, ruby, java.. On a le choix des armes. Évidemment, arduino est de la partie, et si le monde de l’électronique vous intéresse, il y a le fabuleux « esp8266″ qui est compatible! (ça marche évidemment avec un raspberry).

Do you want to publish one last thing so we can subscribe ? (le mot de la fin) Pun intended ^_^

publish

human/sylvain/lastword

« Devoxx est une super aventure. Je n’ai qu’un seul regret, c’est que lorsque j’ai commencé l’informatique… Il y a maintenant 15 ans -sic- ce genre d’événement n’existait pas. Se réunir entre dev. Partager ses expériences ou encore mettre ne place des manifestes n’étaient même pas imaginable. Devoxx est une chance et il faut chacun puisse y apporter une pierre à l’édifice… Et ne vous inquiétez pas de la longueur de mon message, MQTT supporte jusqu’à 256 Mo dans le payload – Enfin, vérifiez bien au niveau de l’implémentation tout de même « .

Merci à toi et rendez-vous au prochain Devoxx

 

Written by

The author didnt add any Information to his profile yet